• 1Connexion
  • 2Votre profil
  • 3Validation

Sélectionnez votre choix

client

J'ai un compte client

intervenant

J'ai un compte intervenant équin

veterinaire

Vétérinaire agréé
1/3 Payant

clinique

Clinique agréée
1/3 Payant

carnetenligne

Professionnel
non agréé

ou je créé un compte

Email

Mot de passe Mot de passe oublié ?

Email


Créez un compte



Quand faire appel à l'ostéopathe?

  • facebook
  • sommaire
quand-faire-appel-a-l-osteopathe-

Quand faire appel à l'ostéopathe?

2016-06-02 | Infos vétérinaires, pathologies, traitements

Le but de l’ostéopathie est avant tout de permettre un mouvement optimal de toutes les articulations du cheval, afin qu’il n’y ait plus de contrainte mécanique ou de douleur. En effet, un blocage articulaire peut avoir des répercussions aux niveaux locomoteur, comportemental ou encore viscéral. Pour ces raisons, une séance pourra être bénéfique quel que soit l’âge du cheval.

Voici donc les situations qui peuvent être améliorée par l’ostéopathe :

Chez les chevaux de sport

Ces sportifs peuvent être vus plusieurs fois par an, afin de s’assurer que leur corps fonctionne correctement et sans douleur. Ceci permettra de les garder au top de leur forme, et donc de pouvoir attendre d’eux des performances régulières.

Lorsqu’un cheval chute, il est également judicieux de le montrer à l’ostéo : s’il se met à faire des mouvements anormaux, il risque en effet de se bloquer et de créer des compensations.

Enfin, si certains mouvements techniques posent problème à un cheval de sport, il est possible qu’un blocage articulaire le contraigne. On pense notamment à des difficultés dans le rassemblé ou les déplacements latéraux, dans l’incurvation d’un côté en particulier, dans l’engagement, aux chevaux qui ne sont jamais droits (l’arrière ou l’avant main sont systématiquement déportées d’un côté) ou qui se déportent systématiquement à gauche ou à droite de l’obstacle au moment de sauter.

Chez les vieux chevaux

Ceux-ci ont souvent des problèmes locomoteurs dus à l’arthrose, l’ostéopathie les aidera à retrouver et à conserver une plus grande souplesse, et donc de vieillir plus confortablement.

Chez les poulinières

La mise bas met à rude épreuve le bassin des juments. En effet la position de ce dernier va s’adapter aux besoins du poulain qui doit sortir de son ventre, pouvant avoir des répercussions sur la locomotion de la jument.

Chez les chevaux qui changent de comportement

Un cheval qui change subitement de comportement a de grandes chances de ressentir une douleur. Un blocage articulaire ou viscéral peut en être la cause.

Chez les poulains

Les poulains peuvent être vus suite à une chute ou encore avant leur débourrage afin de déceler d’éventuelles contraintes mécaniques accompagnées de douleurs ou contractures musculaires. En effet s’il apparait que le poulain a mal, il risque de garder un souvenir assez douloureux de son débourrage qui sera bien plus difficile !

Chez les chevaux qui boitent

Lorsqu’un cheval boite, il faut d’abord appeler le vétérinaire, et ensuite, si le problème n’est pas de son ressort, consulter l’ostéopathe. En effet une boiterie d’un antérieur peut être provoquée par un blocage de garrot ou de la dernière cervicale, de même qu’une boiterie d’un postérieur peut venir d’un blocage de bassin ou des lombaires.

Chez les chevaux ayant un problème viscéral

Certaines pathologies viscérales peuvent en effet être provoquées par un blocage articulaire, comme par exemple un blocage de la 2ème vertèbre lombaire qui peut entretenir un problème rénal.

 

En conclusion, nombreuses sont les situations où l’ostéopathe aura la capacité de soulager votre cheval. Chaque cavalier pourra donc, en concertation avec le professionnel qu’il aura choisi, trouver la meilleure solution au problème qui se pose.

 

Article d’Alexandra Pierquin, ostéopathe équin et canin