• 1Connexion
  • 2Votre profil
  • 3Validation

Sélectionnez votre choix

client

J'ai un compte client

intervenant

J'ai un compte intervenant équin

veterinaire

Vétérinaire agréé
1/3 Payant

clinique

Clinique agréée
1/3 Payant

carnetenligne

Professionnel
non agréé

ou je créé un compte

Email

Mot de passe Mot de passe oublié ?

Email


Créez un compte



Le bit-fitting: La tête

  • facebook
  • sommaire
le-bit-fitting-la-tete

Le bit-fitting: La tête

2016-11-22 | Prévention, matériel, conseils

L’impact de l’embouchure sur la tête

Lors de mon premier article pour Cavalassur, je vous ai parlé du bit fitting de manière générale. Aujourd’hui je voudrais approfondir le sujet en parlant surtout de la tête du cheval.

1/ Anatomie

Sans vous donner un cours d’anatomie détaillé, je voudrais tout de même partager avec vous quelques réflexions concernant l’importance d’un mors et d’un bridon adaptés à votre cheval et le pourquoi par rapport à l’anatomie de la tête du cheval.

Tout d’abord il faut savoir que le squelette de la tête est composé de plusieurs os différents reliés entre eux (ou plutôt “soudés”) par ce qu’on appelle les sutures. Le crâne du cheval sert surtout à protéger son cerveau.

La partie inférieure de la tête est ce qu’on appelle la mandibule, qui est reliée à la partie supérieure par l’articulation temporo-mandibulaire.

Il existe aussi un grand nombre de muscles présents au niveau de la tête, ainsi que des nerfs importants qui se trouvent sur la tête du cheval: le nerf trijumeau, le nerf accessoire, le nerf vague.

2/ Pathologies de la tête

Pour “maîtriser” le cheval, nous allons exercer des pressions sur sa tête par l’intermédiaire du matériel que nous utilisons (licol, bridon…).

Les muscles peuvent être tendus lors du travail, surtout au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire.

De même, s’il y a trop de pression sur les barres / la mandibule à cause du mors / de la main du cavalier, on va créer des tensions supplémentaires au niveau des muscles masséters et sur l’articulation temporo-mandibulaire. Comme cette articulation est reliée au reste du corps, on va créer aussi des tensions des vertèbres cervicales et donc un enchaînement de réactions dans tout le corps du cheval.

Le cheval va  ouvrir la bouche s’il ressent un inconfort.

Le fait de serrer plus fort la muserolle n’aide en rien la situation. On ne fait que masquer le problème et bien souvent l’aggraver.

3/ Solutions

Afin d’éviter les douleurs, Il est important de vérifier la tension qu’on utlilise réellement sur les rênes. Pour cela, il existe des appareils de mesure qui vous permettront de connaitre objectivement le poids que vous aurez dans les mains. Moins de résistance réduira les tensions.

Ces appareils sont utilisés par, entre autres, les bit fitters et permettent de voir sur un graphique, instantanément, la tension réelle exercée sur les rênes.

Grâce à ses mesures, on peut préciser les modifications à apporter: changer de mors, changer de bridon, changer d’ennasures, corriger la position et la main du cavalier…

La position de la tête du cheval et de son encolure a une influence sur l’équilibre du mouvement du cheval. Et aussi suivant la façon dont le cheval emploie son encolure / sa tête, il va se déplacer différemment.

Si le matériel cause trop de pression, il va irriter les nerfs et cela va avoir des répercussions dans tout le corps du cheval.

Le rôle de la bride adaptée à la tête de votre cheval n’est donc plus à démontrer afin d’améliorer le confort de votre cheval. Ce sera donc le rôle du bit fitter de vous guider vers le bon choix de matériel pour vous et votre cheval.

 

Article rédigé par Géraldine Vandevenne, equine bit fitter

www.equibitfit.com

Illustration : Bridle fitting - Facial nerves. © Diane Schell