Se connecter
Santé

Les poux chez le cheval : comment les éviter ?

Edité par Charlotte, le 24/05/2022

Partager l'article
Les poux chez le cheval : comment les éviter ?

Tout le monde connait les poux, ces petites bêtes souvent partagées dans les cours d’école et qui démangent nos chères têtes blondes. Les chevaux peuvent aussi en être victimes, au même titre que de nombreuses maladies

D’où viennent les poux chez le cheval ?

Les poux sont de petits parasites visibles à l’œil nu. Ils se développent lorsqu’ils trouvent refuge sur un équidé, ce qui leur permettra à la fois de se nourrir et de se reproduire.

Leur taux de survie en milieu extérieur (c’est-à-dire lorsqu’ils n’ont plus de cheval sur lequel s’installer) est très faible: il est largement inférieur à une semaine dans la nature (tout au plus quelques jours si les conditions sont optimales pour eux).

pou microscope parasite

Les poux qu’on retrouve chez l’équidé sont spécifiques à cette espèce : Il n’y a pas de risque de transmission entre le cheval et l’homme. Ils peuvent en revanche facilement passer d’un cheval à l’autre, infestant rapidement l’écurie.

Il s’agit d’un parasite permanent, c’est-à-dire qu’il peut passer son cycle de vie complet (3 semaines) et se reproduire sur un cheval si ce dernier n’est pas traité. Ils sont alors amenés à pondre des oeufs et infester l'animal.

On trouve principalement 2 types de poux chez le cheval :

  • Les poux broyeurs, se nourrissant de débris cutanés (peaux mortes)
  • Les poux piqueurs, se nourrissant de sang et de lymphe

Le pou le plus fréquemment rencontré chez le cheval est le pou broyeur.

Quelles sont les conséquences des piqûres de poux ?

cheval démangeaison gratte

Le principal signe clinique des piqûres de poux consiste en des démangeaisons.

Les poux vont en effet racler et gratter l’épiderme (poux broyeurs), ou piquer (poux piqueurs), ce qui provoquera ces démangeaisons et amènera le cheval infesté à se gratter contre des parois, poteaux, ou à se mordiller ou se lécher pour calmer cette sensation.

En se grattant, le cheval va petit à petit présenter des desquamations, une perte de poils, des dépilations (à ne pas confondre avec la teigne), des pellicules ou dans les cas les plus avancés un épaississement de la peau.

Comment reconnaître une infestation de poux du cheval ?

L’infestation par les poux, aussi appelée phtiriose, peut être observable en cherchant dans les poils la présence des parasites. Cette observation est facilitée lorsque le poil est fin ou clair. Elle est parfois compliquée par les poils plus foncés, d’autant que les poux sont très rapides lorsqu’ils se déplacent.

En cas de suspicion de présence de poux, les lentes, qui sont leurs œufs, sont plus faciles à trouver. Elles sont pondues à la base du poil du cheval, et peuvent être recherchées grâce à un peigne fin prévu à cet effet.

Il est difficile de différencier les différents types de poux concernés à l’œil nu, mais une simple observation au microscope vous renseignera. Elle vous permettra également d'exclure d'autres maladies qui provoquent des démangeaisons, comme la dermite estivale.

Quels sont les traitements anti-poux ?

lentes poux cheveux

Les poux sont contagieux, il est donc primordial de commencer par isoler les chevaux contaminés. Dans le cas où cela serait impossible ou déjà trop tard (chevaux en troupeau au pré par exemple), on pourra traiter l’ensemble de l’effectif de manière préventive.

Le traitement consiste à appliquer un shampoing et/ou une lotion insecticide. Cependant, il ne sera efficace que sur les parasites adultes, mais pas sur les lentes. Il faudra donc renouveler l’opération plusieurs fois si nécessaire.

Afin d’éviter au maximum la contamination, un matériel de pansage (brosses) et un harnachement spécifiques (filet, tapis de selle etc) devront être utilisés pour chaque cheval, et le matériel devra être traité en même temps que les chevaux. Une hygiène impeccable sera de mise le temps d’éradiquer les parasites.

Enfin, un système immunitaire efficace, synonyme de bonne santé, permettra aux chevaux d’être plus forts face à l’infestation. Un cheval malade sera plus impacté par les poux et acariens qu'un cheval sain.

Edité par Charlotte, le 24/05/2022

Partager l'article

Articles suggérés