Tarifs Déclarer un sinistre Se connecter France
Pourquoi choisir Cavalassur ?
Santé

Les plantes toxiques pour les chevaux

Edité par Charlotte, le 29/09/2022

Partager l'article
Les plantes toxiques pour les chevaux

Dans la nature, les chevaux éviteront spontanément les plantes toxiques. Cependant, lorsqu’il n’y a rien d’autre à grignoter ou que les végétaux sont séchés comme dans le foin, il y a danger. Comme toutes les maladies du cheval, l’intoxication doit être prise très au sérieux.

Quels sont les symptômes chez les chevaux confrontés aux plantes toxiques ?

Tout d’abord, un cheval ayant consommé une plante toxique pourra réagir très différemment selon son poids, le type et la quantité de plante ingérée. Les symptômes peuvent donc aller de l’absence de réaction… Au décès. Entre les deux, il y a plusieurs niveaux d’alerte qui doivent être reconnus et pris en compte.

Que vous ayez constaté ou non l’ingestion d’une substance toxique, il est donc nécessaire de prendre des mesures face aux symptômes suivants:

  • salivation excessive
  • sécheresse des muqueuses
  • inflammation de la peau (dermatite)
  • dilatation des pupilles (mydriase) 
  • tremblements

Si le cheval présente des troubles digestifs (arrêt du transit lors d'une coliquediarrhée), s’il est atteint de paralysie ou d’hallucinations, vous faites face à une urgence.

La plupart de ces symptômes ne sont pas spécifiques aux intoxications, et doivent donc vous alerter quel que soit le contexte.

cheval mange fleur

Que faire si mon cheval est intoxiqué par des plantes ?

Dans un premier temps, si vous avez la possibilité d’identifier la plante toxique, faites-le. Dans la littérature, sur internet ou via une application comme Toxiplant, tentez de reconnaitre la plante incriminée. Que vous y parveniez ou pas, n’hésitez pas à mettre de côté un échantillon (cueillez la plante ou mettez-en de côté).

Appelez ensuite rapidement votre vétérinaire afin d’exposer votre situation. Il pourra estimer s’il est nécessaire qu’il se déplace pour soigner votre équidé, et/ou vous indiquer la marche à suivre. Il vous demandera peut être de vérifier le pouls, la respiration et/ou la température. 

Si votre cheval présente des symptômes (se regarde les flancs par exemple), précisez le. En fonction des situations, le vétérinaire pourra prescrire un traitement médical ou parfois une intervention chirurgicale.

Une liste des plantes dangereuses des plus communes

Les plantes faiblement toxiques pour les chevaux

Ces plantes vont provoquer des symptômes divers chez le cheval, sans cependant mettre sa vie en danger, en raison de leur faible toxicité.

Tanaisie commune Accès de méchanceté

Nielle des blés Diarrhées

Trèfle Colique, fourbure, trifoliose (maladie du gros foie)

trèfle plante toxique
Le trèfle

Gesse Dégénérescence des nerfs, ataxie, cornage

Cytise Troubles de la motricité

Faines de hêtre Colique

Les plantes fortement toxiques pour les chevaux

Bien plus dangereux en raison de leur forte toxicité, ces végétaux doivent être éliminés des pâtures et de leurs abords. S'ils sont présents dans le foin il faut les repérer, écarter les ballots concernés et prévenir le fournisseur. Si le cheval en ingère, même une petite quantité, l’appel au vétérinaire doit être effectué d’urgence.

Les plantes toxiques qu’on retrouve dans le foin ou les pâtures

Coquelicot, papaver nudicaule, papaver somniferum Composition proche de l’opium : Excitation, nervosité, agitation, troubles respiratoires, crampes, coliques, diarrhées

Héliotrope, séneçon du Cap, séneçons, consoude Colique, amaigrissement, décès

Lin Colique, convulsions, ataxie, incoordination motrice, décès

Porcelle enracinée Harper australien

Prêle, fougère aigle Ataxie, excitation, décès

Colchique Avortement des juments pleines, troubles digestifs, décès suite à paralysie respiratoire

Les plantes toxiques qu’on retrouve dans les haies d’ornement

Laurier rose, muguet, hellebore/ellebore, asciepias Crampes, paralysie, convulsion, ataxie, détresse respiratoire, décès

laurier rose toxique
Le laurier rose


Laurier cerise, cotoneaster, lin, sorgho jeune, trèfle jeune Tremblements, ataxie, convulsions, décès

Belladonne, datura, brugmansia, digitales Décès suite à paralysie muscles et glandes gastro intestinales. Troubles de la motricité, violence, rythme cardiaque accéléré, paralysie respiratoire, sécheresse des muqueuses, mydriase

Cyprès, thuyas Diarrhée, colique, abattement, tremblements, paralysie, décès

Les plantes toxiques qu’on retrouve dans les haies ou talus

Berce du Caucase, céleri, figuier Salivation, diarrhée

Robinier, faux acacia Colique, diarrhées, prostration puis agitation, ataxie, paralysie, coma, décès

Les plantes toxiques issues d’arbres

erable sycomore fruit
Fruit d'érable sycomore

Erable sycomore, litchi, longocarpus Myopathie atypique avec décès possible

Glands de chêne Etat de choc, troubles digestifs, insuffisance rénale, décès

If Décès en quelques minutes

Ecorce de robinier Troubles cardiaques et nerveux

Toxiplant : une application pour reconnaître les plantes toxiques

A moins d’avoir des connaissances assez pointues en botanique, difficile de connaitre par cœur toutes ces plantes et de savoir de tête à quoi elles ressemblent. Certaines se confondent avec des végétaux inoffensifs (la colchique et l’ail des ours par exemple).

Il existe une application regroupant 70 plantes mortelles ou toxiques qu'il faut savoir reconnaitre. Elle regroupe leur description, photo, symptômes et mesures d’urgence à prendre en cas d’intoxication. C’est l’application Suisse Toxiplant, qui vous aidera que vous soyez confronté à des plantes sauvages, séchées, de saison etc…

Repérez les caractéristiques de la plante sur laquelle vous avez un doute (s'agit-il d'une plante grimpante? A belles fleurs flanches? A petites baies noires?) et n'hésitez plus: Vérifiez.

Edité par Charlotte, le 29/09/2022

Partager l'article

Articles suggérés

Obtenir un devis