• 1Connexion
  • 2Votre profil
  • 3Validation

Sélectionnez votre choix

client

J'ai un compte client

intervenant

J'ai un compte intervenant équin

veterinaire

Vétérinaire agréé
1/3 Payant

clinique

Clinique agréée
1/3 Payant

carnetenligne

Professionnel
non agréé

ou je créé un compte

Email

Mot de passe Mot de passe oublié ?

Email


Créez un compte



Le portrait de Maureen

  • facebook
  • sommaire
le-portrait-de-maureen

Le portrait de Maureen

2017-04-13 | Portraits cavalassur, partenaires, cavaliers

Passionnée de chevaux et à la tête d'une petite tribu d'équidés, Maureen a trouvé sa place au sein de Cavalassur en décembre 2016.

Maureen, quelle est ta fonction chez Cavalassur ?

Je fais partie du service sinistres dans lequel je suis aide-rédactrice. Je m’occupe principalement des ouvertures de dossiers, mais je fais également un peu de suivi des sinistres en cours, du classement, et je suis amenée à répondre au téléphone aussi bien pour gérer des ouvertures de nouveaux sinistres, des suivis de sinistres en cours ou simplement des renseignements.

Qu’est ce qui t’a amenée à travailler chez Cavalassur ?

J’ai une formation en lettres, qui a été suivie de différents petits boulots. Je suis arrivée chez Cavalassur en décembre 2016, poussée par la passion du cheval qui m’anime depuis toujours. Il s’agit de l’emploi le plus intéressant que j’ai pu exercer jusque-là, et me permet de combiner mon intérêt pour le monde du cheval à mon activité professionnelle.

Quel a été ton parcours équestre ?

Je suis entourée de chevaux depuis toujours car il s’agit d’une passion assez familiale. J’ai commencé à monter en club à l’âge de 9 ans, et à 13 ans j’ai eu la chance d’être propriétaire pour la première fois. J’ai ensuite eu d’autres chevaux, et je suis actuellement entourée de 5 équidés : Diego (acquis en 2004, mon premier cheval ! C’est un trotteur adorable, qui est âgé de 26 ans). Ballerine (achetée à 3 mois, elle a désormais 6 ans), Mohican (qui m’a rejoint en 2013, 17 ans cette année), Adelin (arrivé en 2013 également, c’est un cheval miniature de 11 ans) et enfin Issra (le dernier arrivé, du haut de ses 21 ans).

Je monte moi-même plutôt en loisir, même si j’ai des chevaux qui font ou ont fait de la compétition. Les concours ont déjà tendance à me stresser quand je les vis du bord de la carrière, alors pratiquer la compétition moi-même me semble bien trop angoissant !

Peux-tu nous raconter l’un de tes souvenirs équestres les plus marquants ?

L’un de mes meilleurs souvenirs s’étale un peu dans le temps puisqu’il s’agit de la première année de compétition de Ballerine, en cycles libres 1ère année CSO alors qu’elle avait 4 ans. En plus de la fierté de voir ma jument, plutôt destinée à une carrière de cheval de loisir, évoluer sur ce circuit, j’ai été impressionnée par ses résultats : 10 fois sans faute sur 13 parcours, une finale à Fontainebleau, et une 17ème place au classement SHF après plusieurs semaines dans le top 3. C’est une aventure qui est encore plus belle quand on a quasiment vu naitre le cheval concerné !

Enfin, quel conseil pourrais-tu donner à la communauté Cavalassur ?

Je suis tous les jours amenée à traiter les dossiers de clients dont le cheval est souffrant, et il arrive que certains se rendent compte trop tard que telle ou telle pathologie n’est pas prise en charge dans leur contrat. Mon conseil serait donc de bien se renseigner au moment de la souscription : Nous pouvons pratiquement tout couvrir, tout est une question de choix de la formule. Bien sûr nos conseillers sont là pour fournir tous les éléments qui vous permettront de prendre votre décision, mais c’est à vous de déterminer laquelle de nos formules sera la plus adaptée à vos besoins et aux risques inhérents à votre pratique, votre cheval et son environnement.