• 1Connexion
  • 2Votre profil
  • 3Validation

Sélectionnez votre choix

client

J'ai un compte client

intervenant

J'ai un compte intervenant équin

veterinaire

Vétérinaire agréé
1/3 Payant

clinique

Clinique agréée
1/3 Payant

carnetenligne

Professionnel
non agréé

ou je créé un compte

Email

Mot de passe Mot de passe oublié ?

Email


Créez un compte



Le portrait d'Alix Crouin

  • facebook
  • sommaire
le-portrait-d-alix-crouin

Le portrait d'Alix Crouin

2018-04-06 | Portraits cavalassur, partenaires, cavaliers

Alix Crouin est une jeune cavalière de 26 ans, pratiquant le concours complet et membre de la team Cavalassur depuis 6 ans. Nous sommes allés à la rencontre de notre voisine, qui nous a accueillis avec la réserve et le sourire dont nous avons l’habitude dans l’écurie où vivent ses chevaux, à proximité de Chantilly.

Quel parcours t’a amenée à ton niveau actuel ?

J’ai baigné dans le milieu équestre depuis toujours, grâce à mes parents qui ont toujours eu des chevaux [son père étant entraineur de chevaux de course]. Mes débuts se sont faits à poney, jusqu’à l’acquisition de Kasimodo, un peu trop grand mais presque poney,  qui m’a permis d’accéder aux épreuves amateur en dressage et surtout CCE. Par la suite, ma coach m’a présenté Palma Belmanière, alors âgé de 4 ans et tout juste débourré afin de prendre la relève de Kasimodo qui arrivait à ses limites en terme de potentiel. J’ai formé Palma de A à Z, ce qui nous a conduits à notre niveau actuel. J’ai fait l’acquisition en 2017 de Delta de la Lande, âgé de 4 ans et tout juste débourré, pour renouveler cette expérience en espérant le même succès !

Quelles sont les performances notables de ta carrière équestre ?

Avec Palma, nous avons suivi le circuit de formation jeunes chevaux qui a abouti à un titre de champions de France CCE en cycles libres 2ème année. Par la suite, nous avons obtenu un nouveau titre de champions en amateur élite en 2011, puis de belles performances parmi lesquelles des classements dans les 3* de Jardy, du Pouget ou encore du Haras du Pin. Enfin, 2018 marque un bel aboutissement avec la participation au 4* de Pau en octobre.

Comment organises-tu tes activités équestres dans ta vie de tous les jours ?

A l’heure actuelle je partage ma vie entre mon métier de kinésithérapeute et le travail des chevaux. Mes journées sont bien remplies, et je dois faire preuve d’un peu d’organisation pour pouvoir tout concilier entre le travail des chevaux, les soins et les concours.

Je travaille depuis toujours avec ma coach Stéphanie Saint Aubin, qui est présente à mes côtés quand j’en ai besoin.

Comment envisages-tu la suite de ton parcours ?

Avec Palma qui va sur ses 16 ans, l’idée serait d'optimiser nos sorties lors de la saison prochaine, pour pouvoir profiter de son expérience tout en ménageant son physique.

Pour ce qui est de Delta, du haut de ses 6 ans il devrait poursuivre les concours cette année. Comme il a un an de « retard » sur le cursus jeunes chevaux, il n’y a pas vraiment d’objectif à court terme avec lui sinon de bien faire. Le but est plutôt de le préparer pour envisager de belles épreuves à 7 ans… Et pourquoi pas le Lion d’Angers ?

Enfin Bilirubine que nous avons fait naitre et qui a 7 ans est toujours à mes côtés pour le moment, je la travaille dans le but de la valoriser pour une future commercialisation.

Et enfin, si tu étais… que serais-tu ?

Un cheval Trêve, c’était la meilleure jument du monde, et elle a une belle vie. Ou un poney, mais je ferais tomber les enfants !!

Un cavalier Mark Todd

Une qualité La persévérance

Un défaut Plusieurs ! Têtue, un peu bordélique et pas très ponctuelle…

Un concours Burghley, c’est un concours vallonné, galopant et difficile 

Un hobby Le sport en général, notamment le ski

Une devise Force et honneur ! Cette phrase lancée pour rire avant chacun des passages de nos coéquipières dans l’amateur team dressage en 2013 est devenue l’encouragement incontournable avant toute épreuve

Un rêve Les JO, pour le sport en général, si j’avais l’opportunité d’y participer dans n’importe quel sport, ou grâce à mon métier, je foncerai

La progression très régulière d’Alix lui permet d’envisager les 4* pour la saison 2018, lui donnant ainsi accès au plus haut niveau avec son joli Palma, avec qui elle espérait simplement arriver au niveau amateur élite ou 1* lorsqu’elle en a fait l’acquisition. Une cavalière amateur parmi les pros, une belle histoire que nous avions à cœur de soutenir !

Retrouvez son actualité sur sa page Facebook.