• 1Connexion
  • 2Votre profil
  • 3Validation

Sélectionnez votre choix

client

J'ai un compte client

intervenant

J'ai un compte intervenant équin

veterinaire

Vétérinaire agréé
1/3 Payant

clinique

Clinique agréée
1/3 Payant

carnetenligne

Professionnel
non agréé

ou je créé un compte

Email

Mot de passe Mot de passe oublié ?

Email


Créez un compte



La tendinite

  • facebook
  • sommaire
la-tendinite

La tendinite

2017-07-07 | Infos vétérinaires, pathologies, traitements

On la connait et on la craint, mais connait on vraiment la tendinite?

Description

La tendinite est une rupture des fibres qui composent le tendon. Cette rupture peut être plus ou moins partielle et en raison de la déchirure des vaisseaux capillaires associés, une hémorragie intra-tendineuse apparait.  L’inflammation associée à cette rupture des fibres tendineuses est responsable de la douleur ressentie par le cheval.

Causes

Un cheval peut déclarer une tendinite pour plusieurs raisons. Principalement, il s’agit d’une fatigue du tendon et/ou du muscle associé, provoquée par exemple par un sol ou un entraînement inadapté, un défaut de ferrure, ou encore des aplombs défectueux.

Un choc ou un coup peut également être à l’origine de la rupture des fibres.

Enfin, un cheval ayant déjà déclaré une tendinite est susceptible de garder une fragilité et donc de récidiver, c’est pourquoi il est important d’en tenir compte dans la gestion de l’équidé.

Symptômes

Un cheval qui présente une chaleur, une rougeur, une douleur, une déformation ou une boiterie localisée peut souffrir d’une tendinite. Chacun de ces symptômes doit alerter le propriétaire, qui doit prendre les mesures nécessaires pour soigner son cheval rapidement afin d’éviter une aggravation de la pathologie.

Soins

Dans un premier temps, il est impératif d’immobiliser le cheval en le laissant au box le temps d’obtenir un diagnostic précis : La sollicitation du tendon concerné risque d’empirer la lésion initiale et rendra la guérison plus longue et difficile.

Faites appel à votre vétérinaire, qui mettra en œuvre les moyens nécessaires (Examen visuel à l’arrêt, en mouvement, palpation, échographie, radio…) pour établir un diagnostic et vous indiquer la marche à suivre. Les soins auront tout d’abord pour objet de stopper l’inflammation, puis de permettre aux fibres de se reconstruire. Dans certains cas, la chirurgie peut être nécessaire afin de faire disparaitre les éventuels tissus nécrosés pour faciliter la guérison.

Il existe différents protocoles de soins, et seul votre vétérinaire est apte à connaitre le plus adapté. L’immobilisation (partielle ou complète) est souvent préconisée. Elle peut être accompagnée ou suivie d’une ferrure orthopédique, d’une rééducation (exercices, balnéothérapie, massages…), de PRP (injection de plasma dans la lésion), d’ondes de choc, d’apport de cellules souches, d’application de produits vétérinaires, de pose de bandes… Tout dépend du type de lésion et de la réponse du cheval aux soins initiaux mis en œuvre.

Dans tous les cas, la reprise du travail devra se faire progressivement, et uniquement après avoir obtenu le feu vert du vétérinaire qui aura préalablement vérifié la cicatrisation de la lésion.

Conséquences

Un cheval ayant subi une tendinite sera fragilisé à l’endroit de la lésion, et risque également de compenser cette pathologie sur les autres membres. Il est donc important de tenir compte de cette faiblesse, dans les soins et le travail mis en place.

On constate parfois une déformation du tendon concerné, même après guérison. Au-delà de la conséquence esthétique que cela présente, il faudra prendre garde à utiliser des protections adaptées pour ne pas blesser le cheval en comprimant une zone tendineuse déformée, par exemple.

Prévention

Certains chevaux sont plus fragiles que d’autres et à précautions égales, la tendinite peut survenir chez un cheval et pas l’autre. Cependant, il est important de privilégier un sol correct, ni trop profond ni trop dur, pour travailler. Si le sol n’est pas idéal, il est recommandé de s’en tenir aux allures inférieures et d’écourter la séance. Dans tous les cas, un échauffement progressif est important, de même qu’un temps de récupération après l’effort, permettant aux muscles d’éliminer les toxines accumulées avant que le cheval ne soit immobilisé au box pendant de longues heures.

S’il est recommandé de soulager les chevaux sujets à la fatigue tendineuse grâce à des douches, gels, bandes de repos ou de travail, il n’est cependant pas indispensable d’en faire de même pour les chevaux sans problème particulier

Prise en charge

Formule de base : Prise en charge à 50 %

Formule Confort : Prise en charge à 100%

Formule Confort + : Prise en charge à 100%

Formule Sérénité : Prise en charge à 70%

Formule Sérénité Carat : Prise en charge à 70%

Formule Essentielle : Prise en charge à 70%

Pour connaitre les franchises, plafonds et conditions tarifaires de chaque formule, cliquez sur le bouton « devis » en haut de cette page.

Article rédigé avec l'aide du Dr Philippe Lassalas, vétérinaire