• 1Connexion
  • 2Votre profil
  • 3Validation

Sélectionnez votre choix

client

J'ai un compte client

intervenant

J'ai un compte intervenant équin

veterinaire

Vétérinaire agréé
1/3 Payant

clinique

Clinique agréée
1/3 Payant

carnetenligne

Professionnel
non agréé

ou je créé un compte
Mot de passe oublié ?

Ambassadeurs 2020: Manon

  • facebook
  • sommaire
ambassadeurs-2020-manon

Ambassadeurs 2020: Manon

2020-08-26 | Portraits cavalassur, partenaires, cavaliers

Pas de chance pour Manon, à peine son année d'Ambassadrice entamée, la voilà confrontée au confinement, aux annulations, et surtout à une opération de colique pour sa jument de tête. Mais comme on a pu le constater en faisant son portait, Manon sait rebondir!

cavaliere sac portrait

Manon, peux-tu te présenter brièvement ?

J’ai 21 ans, je viens d’obtenir mon BTS et je vais commencer un bachelor en web marketing. J’habite à Annecy en Haute-Savoie, et j’ai 3 chevaux.

Peux-tu nous rappeler ton parcours équestre ?

J’ai commencé à monter à cheval en club à l’âge de 3 ans, j’y suis restée plusieurs années. Quand j’ai eu 10 ans mon père, qui est également cavalier, s’est acheté Olifant Savoie. Il avait alors trop de force pour moi, mais quand j’ai eu 13 ou 14 ans il est devenu mon cheval de concours. Après avoir progressé avec lui, nous avons acheté Wimble lorsque j’ai eu 16 ans afin de viser de plus grosses épreuves. Je tournais sur 125 et ai été jusqu’à 130 avec elle, malheureusement elle a dû être opérée de colique en début d’année et nous reprenons actuellement sur de plus petites épreuves. Enfin, mon père a acheté Ivanhoé il y a 2 ans. Désormais âgé de 7 ans, c’est un cheval que je monte de temps en temps.
Mes chevaux sont en pension aux Ecuries de Plein Champs, où je suis coachée par Valérie Gillo, dont les filles Leona et Julia sont en équipe de France.

Dans ma famille tout le monde montait à cheval, mais ma mère et ma sœur ont fini par arrêter, je poursuis donc mes activités équestres en compagnie de mon père.

cheval obstacle concours

Peux-tu nous parler de tes chevaux actuels ?

cheval licol attache

Olifant Savoie est un Selle Français de 18 ans, que nous avons depuis qu’il a 7 ans. Il nous a permis de tourner régulièrement sur 115, à l’heure actuelle au vu de son âge je suis redescendue dans les niveaux d’épreuves et je le monte plutôt sur des 1m, 1m05 pour s’amuser… Et viser les classements ! C’est un cheval vraiment très gentil, qui peut convenir aux débutants comme aux confirmés qu’on peut monter en cordelette, il n’a aucun vice. Il devrait être mis à la retraite l’an prochain.

Wimbleball Amazing Grace est une jument Irish Sport Horse de 14 ans, que j’ai achetée à ses 10 ans. Cela m’a permis de débuter directement sur 115, et l’an dernier nous commencions les 130. Ayant été opérée de coliques en février de cette année, la reprise est progressive : Elle a très bien récupéré et nous avons participé à quelques 110 depuis le mois de juillet qui se sont toutes bien passées. C’est une jument géniale, avec un cœur énorme, qui cherche à faire plaisir. Elle est très respectueuse. Si elle avait un point faible ce serait sa capacité à monter en pression assez vite, mais ce défaut peut aussi être une qualité car ça lui donne l’envie d’aller sur ses épreuves.

Ivanohé est un KWPN de 7 ans. Il est très froid dans sa tête et très sûr : Il ira toujours de l’autre côté des obstacles, même s’il fait une barre de temps en temps car il est moins respectueux que Wimble. C’est un parfait cheval pour progresser et il convient très bien à mon père qui, à 52 ans, profite de ce cheval de confiance avec lequel il ne prend pas de risques – même quand son jeune âge le rend un peu coquin. Il tourne sur 105 et va commencer les 110, de mon côté je vais le sortir un peu en cycles libres 110/115, et ma coach a déjà fait 125 avec. Il ne nous a pas encore montré ses limites pour le moment !

cheval caresse concours

Quel est ton meilleur souvenir équestre ?

Un grand souvenir est ma 3ème place dans la Coupe des As Jeunes en 2019 avec Wimble.
Mais je garde aussi un super souvenir du jour où j’ai acquis chacun de mes chevaux.

Qu’est-ce que le fait d’être ambassadrice va changer à ta saison ?

C’est flatteur de se dire qu’on a été retenu parmi autant de candidatures. J’ai eu de bons résultats l’an dernier, et je suis heureuse qu’ils m’aient permis d’accéder au statut d’Ambassadrice Cavalassur : c’est un plaisir de porter les couleurs de cette société en concours. Ca m’a permis de rencontrer plein de personnes, on échange beaucoup, et nous avons des défis régulièrement qui sont motivants.

Que serais tu…

Si tu étais un cheval Armitages Boy, qui est un étalon de grand prix. J’adore sa qualité, et j’aimerais faire pouliner ma jument avec, plus tard.

Si tu étais un cavalier Camille Condé Ferreira, elle s’occupe vraiment bien de ses chevaux, les soins ont une grande place dans son quotidien.

Si tu étais une qualité L’humilité, et la passion aussi.

Si tu étais un défaut Il m’arrive d’être pénalisée par le fait de prendre les choses trop à cœur.

Si tu étais un concours Le CSI de Megève. C’est un magnifique concours à moins d’1h de chez moi, avec une organisation au top, la présence de cavaliers de haut niveau, c’est un plaisir d’y participer.

Si tu étais un hobby Les réseaux sociaux, notamment Instagram. C’est d’ailleurs pour cela que j’oriente mes études vers le web marketing.

Si tu étais un rêve Avoir mes chevaux chez moi.

Retrouvez Manon sur Facebook et Instagram.