• 1Connexion
  • 2Votre profil
  • 3Validation

Sélectionnez votre choix

client

J'ai un compte client

intervenant

J'ai un compte intervenant équin

veterinaire

Vétérinaire agréé
1/3 Payant

clinique

Clinique agréée
1/3 Payant

carnetenligne

Professionnel
non agréé

ou je créé un compte

Email

Mot de passe Mot de passe oublié ?

Email


Créez un compte



Ambassadeurs 2019: François

  • facebook
  • sommaire
ambassadeurs-2019-francois

Ambassadeurs 2019: François

2019-06-25 | Portraits cavalassur, partenaires, cavaliers

 

Lors des sélections des Ambassadeurs 2019, nous avions la possibilité de choisir un coup de coeur: Notre choix est allé naturellement vers François! Déjà, parce que nous avons toujours assez peu de candidatures masculines, mais également peu de pratiquant.e.s du dressage. Choisir François était un moyen de représenter un peu mieux ces deux caractéristiques, tout en soutenant un cavalier sympathique et impliqué dans son sport.

François, peux-tu te présenter brièvement ?

J’ai 37 ans et je suis enseignant spécialisé en école primaire. J’habite au nord d’Angers dans le Maine et Loire, et je pratique la discipline du dressage.

Peux-tu nous rappeler ton parcours équestre ?

J’ai commencé à monter à cheval assez tard, vers 17 ans. J’ai débuté sur des trotteurs réformés chez mon amie Céline Trossais, principalement en extérieur. Lorsque je me suis inscrit à la fac, j’ai pu faire de petits boulots en parallèle, et financer des cours au centre équestre de St Barthélémy d’Anjou pendant 3 ans. J’y ai principalement monté avec Emilie Duval, spécialisée en dressage. Ma vie professionnelle m’a amené en Mayenne où j’ai ensuite monté principalement en extérieur au sein du centre équestre de la Chevrie. Après une interruption d’un an, j’ai finalement rejoint le Maine et Loire où j’ai commencé à monter avec Myriam Duvauchel. Myriam m’a beaucoup appris, c’est elle qui m’a apporté les bases de mon équitation. Je faisais plutôt du CSO et j’ai eu un poney en demi-pension, avant de monter d’autres chevaux et enfin de faire la rencontre de Styven de Rhuys, un tout jeune trotteur de 2 ans et demi qui n’était pas assez rapide pour passer les qualifications en course. Lui évitant probablement un destin peu enviable, j’ai donc commencé à le travailler tranquillement. Pour le CSO dans un premier temps, mais après quelques difficultés nous avons tenté le dressage, d’abord en concours club, et ça s’est bien passé. Nous avons continué en amateur jusqu’au championnat de France amateur 3 !

Ayant atteint certaines limites sportives avec Styven, je me suis mis en quête d’un cheval de dressage et j’ai acheté Bugatti de Hus au haras du même nom, il y a 6 ans. Elle a été débourrée à la maison, et travaillée ensuite avec l’aide de Myriam : Il s’agit d’une jument très sensible, et j’avais peu d’expérience. En parallèle, j’ai également travaillé avec plusieurs enseignants ou cavaliers, notamment Julien Vincent, grâce à qui j’ai rencontré Guillaume Recoing, puis Alizée Roussel. Bugatti a participé aux finales Cycles Libres 1ère année (nous avons terminé 7ème) et 2ème année (4ème) à Saumur. Le passage aux épreuves amateur n’est pas toujours évident tant elle est sensible et dans le sang, mais nous arrivons à sortir actuellement en amateur 1.

Concernant J’Adore,il s’agissait au départ simplement de faire l’acquisition d’un cheval de commerce… Je l’ai finalement gardée ! Nous terminons 7ème de la finale des Cycles Libres 1ère année en 2018, cette année elle a 5 ans et est qualifiée pour la finale CL 2ème année.

Peux-tu nous parler de tes chevaux actuels ?

Styven est mon plus vieux cheval du haut de ses 13 ans. Ce trotteur est un vrai maitre d’école, gentil, sensible, il ne faut pas trop le bousculer pour en obtenir le meilleur. A l’heure actuelle je ne le monte plus, il a une cavalière attitrée, Caroline Cournil, qui vient apprendre le dressage avec lui.

Bugatti de Hus est une jument Oldenburg de 9 ans, par Belissimo M et Rubinstein. Elle a beaucoup de sang, elle est très sensible… Mais elle commence à se calmer ! Elle est très dominante et ne supporte pas les autres chevaux, ce qui m’a déjà valu des paddocks mouvementés.

Enfin il reste J’Adore, jument KWPN de 5 ans par Herzensdieb (trakehner) et Donautanz (hanovrien). Du haut de ses 5 ans elle a beaucoup de force. A l’heure actuelle elle est en pleine croissance, ce qui rend la gestion de son équilibre un peu compliquée. Jamais méchante, elle a beaucoup de caractère et manque parfois de respect à pied.

Quels sont tes objectifs pour la saison 2019 ?

Mon objectif principal est la finale jeunes chevaux à Saumur avec J’Adore. Elle est qualifiée depuis son dernier concours, dans lequel Alizée Roussel l’a montée dans la reprise finale : Moi, j’ai encore un peu de boulot pour maitriser l’intégralité de la reprise, il me reste quelques mois de préparation pour y parvenir.

Pour Bugatti la saison est plus ou moins terminée : Nous savions que ses débuts en B seraient un peu compliqués, elle progresse, mais ne serait pas encore compétitive en championnat alors je vais profiter de l’été pour travailler les bases et le mental, et nous reprendrons la compétition cet automne.

Quel est ton meilleur souvenir équestre ?

J’en ai deux : Avec Bugatti, c’est la première fois où j’ai foulé la carrière d’honneur à Saumur. Et avec J’Adore, c’est le concours de Ste Foy l’été dernier : A la sortie d’une reprise dans laquelle j’ai eu de supers sensations, je suis sortie très ému et en larmes. C’est à ce moment-là que j’ai décidé de ne plus la vendre !

Qu’est-ce que le fait d’être ambassadeur va changer à ta saison ?

J’ai tendance à me mettre beaucoup de pression car j’aime faire les choses bien. Le fait d’être Ambassadeur m’oblige à sortir de ma zone de confort en sortant un peu plus en concours, ça me sort de ma routine ! Cela me permet de communiquer davantage, et de bénéficier d’une certaine visibilité.

As-tu un conseil, une astuce, un porte-bonheur à partager avec notre communauté ?

Pour moi le plus important est de garder la notion de plaisir. Même en concours, même l’hiver lorsqu’il fait nuit et froid !

Retrouvez François sur Facebook et Instagram