• 1Connexion
  • 2Votre profil
  • 3Validation

Sélectionnez votre choix

client

J'ai un compte client

intervenant

J'ai un compte intervenant équin

veterinaire

Vétérinaire agréé
1/3 Payant

clinique

Clinique agréée
1/3 Payant

carnetenligne

Professionnel
non agréé

ou je créé un compte

Email

Mot de passe Mot de passe oublié ?

Email


Créez un compte



Ambassadeurs 2017: Gwenaëlle

  • facebook
  • sommaire
ambassadeurs-2017-gwenaelle

Ambassadeurs 2017: Gwenaëlle

2017-02-22 | Portraits cavalassur, partenaires, cavaliers

Représentant le Centre Val de Loire dans le cadre de notre casting amateur, Gwenaëlle a été choisie comme ambassadrice Cavalassur grâce à sa sympathie combinée à ses performances équestres, principalement en concours complet.

Gwenaëlle, peux-tu te présenter brièvement ?

J’ai 21 ans et je vis à Veigné, en région Centre Val de Loire. Je suis étudiante en licence de Sciences de Gestion, je prévois de poursuivre avec le master correspondant. En parallèle je suis cavalière en concours complet à un niveau amateur2.

Peux-tu nous rappeler ton parcours équestre ?

J’ai commencé par un parcours classique, en poney club, à l’âge de 8 ans. J’ai fréquenté plusieurs centres équestres puis grâce à mes parents je suis rapidement devenue propriétaire de mon 1er poney en 2010. Je pratiquais alors le CSO et j’ai participé à mon 1er championnat à Lamotte la même année.

Par la suite, j’ai privilégié les séances avec un coach plutôt que les cours collectifs en club, ce qui m’a permis de progresser rapidement. Ma coach pratiquant le CCE à un bon niveau, elle m’a initiée à cette discipline… Une fois que j’y ai gouté, impossible de revenir en arrière !

J’ai eu plusieurs poneys achetés ou loués jusqu’à mes 18 ans, ce qui m’a permis d’évoluer jusqu’en As poney CCE jusqu’à mes 18 ans. Je suis ensuite passée à cheval avec Olympic.

Peux-tu nous parler de tes chevaux actuels ?

J’ai donc fait l’acquisition d’Olympic Bird à mes 18 ans, il avait alors 9 ans. C’est un Pur-sang qui était déjà routiné en CCE, en effet j’ai préféré m’associer à un cheval d’expérience pour commencer les épreuves amateur. Il a désormais 12 ans et une blessure l’an dernier ne m’a pas permis de mener ma saison comme je le souhaitais.

Alors qu’il était convalescent, ma coach m’a parlé d’un cheval à vendre dans son entourage : C’est ainsi que j’ai fait la connaissance de Clyde de Ten, que j’ai acheté en février 2016 à la sortie de son débourrage. Il était très vert, nous sommes donc peu sortis en concours mais il s’est très bien comporté sur quelques tours de CSO jeunes chevaux 4 ans.

Quels sont tes objectifs pour la saison 2017 ?

Il s’agira d’une remise en route pour Olympic, avec qui nous commencerons tranquillement par des épreuves amateur 2 en complet, et si tout va bien nous poursuivrons la saison en amateur 1. J’espère pouvoir participer au championnat de France CCE à Tartas, et pourquoi pas au Meeting des propriétaires à Lamotte Beuvron.

Pour Clyde, je souhaite prendre mon temps et c’est donc lui qui nous dictera le rythme de travail. J’espère pouvoir sortir en jeunes chevaux CCE 5 ans, et peut être en CSO en parallèle. S’il est prêt et qualifié, nous irons au championnat de France jeunes chevaux CCE à Pompadour.

Je réside au sud de Tours et les terrains de complet ne sont pas nombreux, il est donc probable que j’engage principalement dans les Pays de la Loire ou en Ile de France.

Quel est ton meilleur souvenir équestre ?

Mon parcours est jalonné de très bons souvenirs ! Parmi eux je peux évoquer le podium à Lamotte sur lequel je suis montée l’année de mes 18 ans, juste avant la vente de mon poney. J’ai également passé de très bons moments sur le concours complet de Vulbens, à la frontière suisse. Enfin, les championnats de France à Tartas sont toujours le lieu d’émotions particulières.

Qu’est-ce que le fait d’être ambassadeur va changer à ta saison ?

Le fait d’être ambassadeur est une véritable opportunité, il me donne le sentiment d’être soutenue dans ma pratique. C’est une source de motivation supplémentaire.

As-tu un conseil, une astuce, un porte-bonheur à partager avec notre communauté ?

Simplement, mettre deux paires de cloches sur un cross est une astuce assez connue mais vraiment utile. Autrement, je m’entraine à apprendre mes reprises de dressage grâce à une ardoise, ce qui m’a beaucoup simplifié la tâche !

Retrouvez Gwenaëlle sur sa page Facebook ou son compte Instagram.

Photo © Marion Poisson