• 1Connexion
  • 2Votre profil
  • 3Validation

Sélectionnez votre choix

client

J'ai un compte client

intervenant

J'ai un compte intervenant équin

veterinaire

Vétérinaire agréé
1/3 Payant

clinique

Clinique agréée
1/3 Payant

carnetenligne

Professionnel
non agréé

ou je créé un compte

Email

Mot de passe Mot de passe oublié ?

Email


Créez un compte



1er concours de dressage, mode d'emploi

  • facebook
  • sommaire
1er-concours-de-dressage--mode-d-emploi

1er concours de dressage, mode d'emploi

2017-03-23 | Prévention, matériel, conseils

Vous êtes cavalier de loisir ou d’une autre discipline et souhaitez vous lancer en participant à votre premier concours de dressage ? Voici quelques conseils d'Alizée Roussel (cavalière professionnelle de dressage faisant partie de la team Cavalassur) pour que cette première soit une réussite, .

Choisir et préparer son épreuve

Une fois votre concours choisi (sur le site FFE SIF pour le niveau club, FFE Compet pour les amateurs), vous aurez accès à la liste des reprises proposées ce jour là. Vous pouvez alors regarder sur FFE > Disciplines > dressage > reprises quel texte correspond à votre niveau.

N’hésitez pas à choisir une reprise qui vous semble simple pour commencer. Même si les mouvements sont basiques, le fait de les enchainer, surtout dans une carrière inconnue, ajoute de la difficulté.

Votre enseignant devrait vous donner la marche à suivre pour préparer l’épreuve, quoiqu’il en soit vous devrez répéter les mouvements d’abord isolément, puis en les enchainant. Attention à ne pas dérouler trop souvent l’intégralité de la reprise, certains chevaux ont une très bonne mémoire et risqueraient d’anticiper vos demandes.

L’engagement se fait via votre compte engageur en amateur ou votre centre équestre en club.

Choisir et préparer son matériel

Tout d’abord, il est impératif de parcourir le règlement de dressage (vous le trouverez lui aussi sur FFE > disciplines > dressage > règlement dressage) pour s’assurer que votre harnachement et votre tenue sont conformes à l’épreuve présentée.

N’oubliez pas que les protections sont permises à la détente mais interdites sur le rectangle, pensez à les enlever au moment d’entrer en piste, autrement vous serez pénalisé de 5 points. Le tapis blanc n’est jamais obligatoire, mais il participe aux traditions de la discipline. En amateur, les enrênements sont interdits. En club, chaque reprise a ses spécificités : Sur certaines, vous aurez le droit à la bride, au gogue fixe ou commandé, à la monte sans mors, et parfois le fait de dérouler en filet simple vous apportera 2 points de bonus. Ces détails sont notifiés sur votre texte de reprise.

Concernant le cavalier, en épreuve club la tenue est libre tant qu’elle est adaptée à l’équitation. Cependant afin de respecter les traditions de la discipline, il est recommandé de se présenter avec une tenue de concours classique, l’élégance faisant partie intégrante des codes du dressage. Le sujet est un peu plus règlementé en amateur  avec l’obligation de porter la  veste, le pantalon blanc, la cravate. Bien sûr le casque est obligatoire dans tous les cas (à part pour les cavaliers majeurs en épreuves pro).

Déroulement du concours

Le club ou l’écurie qui organise le concours communiquera les horaires de chaque cavalier sur son site internet ou celui de la FFE quelques jours avant le jour J. A vous d’être présent sur les lieux suffisamment tôt pour avoir le temps de vérifier vos horaires en arrivant, mais aussi que votre cheval n’est pas au contrôle (c’est possible en épreuve amateur et le cas échéant, il faudra aller présenter son livret au président du concours). Vous pouvez en profiter pour repérer la carrière et la détente où vous êtes attendu, s’il y en a plusieurs.

Une fois à cheval, pensez à vous annoncer au paddock, et à être prêt à l’heure. Si on ne peut vous imposer de passer plus tôt, vous devez impérativement être prêt à l’heure prévue.

Avant d’entrer en piste, pensez à retirer toutes les protections du cheval et à lâcher votre stick (il est cependant autorisé en épreuve préparatoire et sur certaines épreuves imposées A). Si vous communiquez avec votre coach grâce à un système d’oreillettes, vous devez également les retirer, sauf si l’épreuve est préparatoire.

Allez vous présenter au(x) juge(s), brièvement si le speaker vous a annoncé et que votre cheval a besoin de rester concentré. La plupart du temps la carrière vous permet d’évoluer autour de la lice : vous pouvez continuer à travailler, sans entrer dans le rectangle, jusqu’au son de la cloche (vous serez pénalisé si vous entrez sur le rectangle avant la cloche ou plus de 45 secondes après).

Vous devez connaitre votre reprise par cœur. Si vous faites une erreur, vous serez pénalisé d’1% sur la note finale, et d’encore 1% à la seconde erreur ; la troisième erreur est éliminatoire. Si votre erreur ne modifie pas la suite de la reprise (se tromper d’une lettre par exemple), le jury n’est pas tenu de faire sonner la cloche mais comptera tout de même une pénalité (dans ce cas précis, si vous faites la même erreur à l’autre main, elle ne sera pénalisée qu’une seule fois). En revanche si votre erreur ne vous permet pas de continuer sur le tracé initial (vous êtes perdu, vous avez fait une diagonale au lieu d’un cercle…), pas de panique, le jury sonnera la cloche pour vous interrompre, et vous indiquera où reprendre en vous rappelant le texte si besoin. La pénalité sera indiquée sur votre protocole.

Vous avez le droit de vous faire dicter votre reprise SAUF si le concours auquel vous participez est un championnat. Attention, la personne qui dicte doit lire l’ensemble des mouvements du protocole (elle ne peut pas vous dicter seulement une partie de la reprise, ou en ne donnant que des indications approximatives).

Les éliminations sont possibles en cas d’erreurs répétées, de défense prolongée ou de boiterie du cheval, de chute, ou encore s’il passe par-dessus la lice.

Une fois la reprise terminée, sortez rênes longues au pas comme demandé.

Chaque figure, puis des critères tenant compte de l’ensemble de la reprise sont notés sur 10 ce qui au final vous permettra d’obtenir une note en %. Le gagnant est celui qui obtient la note la plus élevée.

La remise des prix vous permet de récupérer votre protocole avec vos notes, même si vous n’êtes pas classé. Vous devez y assister en tenue de concours, le règlement prévoit que vous pouvez être déclassé dans le cas contraire.

Pour aller plus loin

Si la discipline vous plait et que vous souhaitez approfondir le sujet, vous pouvez préparer une reprise libre (ou RLM : reprise libre en musique). Cette épreuve fait une large place au côté artistique du dressage : Vous aurez alors des figures imposées à effectuer dans l’ordre que vous souhaitez, sur une musique que vous aurez choisie. La préparation d’une reprise libre prend un peu de temps : Vous devez choisir la chorégraphie de la reprise, trouver une certaine originalité dans les enchainements, vérifier qu’elle dure le temps imparti, et que les figures que vous proposez sont autorisées. Puis choisir une musique par allure en respectant le rythme naturel de votre cheval, et effectuer un montage audio pour que tout s’enchaine avec fluidité. En épreuve club, vous avez la possibilité de vous costumer (dans ce cas, la musique doit être en accord avec votre thème). Une expérience qui demande du travail, mais le résultat en vaut la peine.

Article rédigé en partenariat avec Alizée Roussel (site web, Facebook), cavalière de dressage professionnelle. Photo: Alizée Roussel, par Céline Chabay.