Pourquoi choisir Cavalassur ?
Santé

L'anatomie du cheval

Edité le 03/02/2023

Partager l'article
L'anatomie du cheval

Bien que les chevaux soient plus indépendants qu’un chien ou un autre animal de compagnie, ils nécessitent de l’attention et des visites régulières. Ces dernières pourront vous aider à surveiller qu’il n’ait pas de blessures ou un comportement anormal. Connaître l’anatomie du cheval et la manière dont son organisme fonctionne est important cela vous permettra de déceler la moindre maladie du cheval.

Le squelette du cheval

squelette cheval os

Le squelette du cheval est l’ensemble des os qui constituent le corps de l’animal. Il représente 8% de son poids total. En tout, le squelette du cheval est composé de 205 os, tous reliés grâce à des ligaments. Les tendons, eux, ont pour rôle de transmettre les informations entre les os et les muscles. Le squelette du cheval évolue jusqu’à l’âge de 5 ans, mais cela peut différer en fonction de la race.

3 différents types d’os composent le squelette :

  • Les os « longs » : le péroné, l’humérus etc.
  • Les os « courts » : les vertèbres, le tarse, le carpe etc.
  • Les os « plats » : le bassin, l’omoplate etc.

Les muscles du cheval

Le cheval est très musclé. Il dispose de 469 muscles, qui représentent la moitié de son poids. Certains muscles sont directement attachés aux os, d’autres sont reliés par des tendons. Les muscles agissent soit par extension, soit par contraction.

Il existe 2 types de muscles :

  • Les muscles striés : ils permettent la locomotion du cheval.
  • Les muscles lisses : ils assurent le fonctionnement interne du cheval.


Mais les muscles ont aussi un rôle important dans la locomotion du cheval :

  • Les muscles extenseurs permettent d’ouvrir un axe articulaire,
  • Les muscles rotateurs assurent le pivot de l’articulation,
  • Les muscles fléchisseurs servent à la fermeture d’un axe articulaire,
  • Les muscles abducteurs permettent l’écartement de l’articulation,
  • Les muscles adducteurs assurent le rapprochement de l’articulation.

La dentition du cheval

C’est vers l’âge de 6 ans que le cheval aura sa dentition adulte.

Et la dentition du cheval n’est pas la même pour les mâles que pour les femelles : les étalons ou hongres ont entre 40 et 44 dents, tandis que les juments ont 36 dents.

cheval dents machoire

Leur dentition est composée de :

  • 4 pinces (dents de devant),
  • 4 coins,
  • 4 mitoyennes,
  • 6 incisives,
  • 4 crochets (chez les mâles),
  • 6 molaires,
  • 6 prémolaires.

Une jument possédant des crochets est surnommée « bréhaigne ».

Les dents du cheval grandissent durant toute sa vie. Elles s’usent à cause de la mastication.

L’espace entre les dents de devant et les molaires s’intitule « la barre », et il est bien utile puisqu’il permet le passage du mors du filet.

Le système digestif du cheval

Le cheval est doté d’un seul estomac, ce qui fait de lui un herbivore « monogastrique ».

Son système digestif est composé de :

  • L’œsophage, qui relie le pharynx à l’estomac,
  • La bouche, qui se compose des dents, de la langue, du pharynx et des glandes salivaires,
  • De l’estomac, qui est la partie digestive du cheval,
  • Du foie, qui permet au cheval de sécréter de la bile,
  • Du pancréas, il permet la digestion des graisses, des protéines et des sucres,
  • De l’intestin grêle, qui assure la transformation des aliments en chyle,
  • Du caecum, qui fermente les aliments,
  • Et du gros intestin, dans lequel les aliments passent entre 18 et 24 heures pour être déshydratés puis expulsés sous forme de crottins.
cheval broute herbe

Le système cardiaque du cheval

Le cœur du cheval fait partie des muscles striés, dont nous avons parlé un peu plus haut. Il pèse en moyenne entre 3 et 5 kg, mais son véritable poids diffère en fonction de l'entraînement du cheval. Il se situe dans la poitrine, juste en dessous des poumons.

Il existe 4 cavités dans le cœur (espaces vides) :

  • L’oreillette gauche,
  • Le ventricule gauche,
  • L’oreillette droite,
  • Et le ventricule droit.

La fréquence cardiaque du cheval est de 30 à 40 battements par minute au repos. Lors de grands efforts, il peut aller jusqu’à 220 battements par minute.

Connaître l’anatomie du cheval vous permettra de mieux comprendre son fonctionnement, et d’anticiper si vous remarquez la moindre anomalie.

Edité par Charlotte, le 03/02/2023

Partager l'article

Articles suggérés

Obtenir un devis