Se connecter
Portraits

Ambassadeurs 2022: Raphaël

Edité par Charlotte, le 23/06/2022

Partager l'article
Ambassadeurs 2022: Raphaël

Si les garçons sont moins nombreux à cheval et donc dans notre équipe d'Ambassadeurs, ils ne sont pas moins impliqués. A l'image de Raphaël, dont la motivation fait plaisir à voir!

cheval cavalier

Raphaël, peux-tu te présenter brièvement ?

J’ai 18 ans et j’habite en région parisienne. Je suis en train de passer mon bac après une terminale générale avec une spécialité physique, chimie et SVT. L’an prochain, je m’oriente soit sur un départ à l’étranger pour entamer des études pour devenir vétérinaire, soit sur une licence en biologie à Versailles.

Peux-tu nous rappeler ton parcours équestre ?

J’ai commencé assez tard, puisque j’avais 11 ans quand j’ai débuté l’équitation. Après avoir participé à des stages au Pôle International de Deauville lors de mes vacances, j’ai pris des cours à l’année en 2016 au club hippique des Etangs de Meudon (92). J’y suis depuis 6 ans : Après des débuts à double poney, je suis rapidement passé à cheval, et j’ai commencé la compétition au bout de 4 ans. Les gens de mon âge étaient plus avancés que moi, j’avais envie de les suivre, ça m’a fait progresser plus vite et donc intégrer rapidement l’équipe compétition.

J’ai d’abord participé à des CSO en club 3, puis en club 2. En 2019, j’étais engagé pour la première fois à Lamotte en club 2 par équipe. Les résultats n’ont pas été à la hauteur de nos attentes, malgré un joli sans faute le 2ème jour.

En septembre 2018, j’ai commencé le hunter en parallèle du CSO: Ma coach adorait cette discipline et m’y a initié. Dès mon premier concours, je suis tombé amoureux du hunter ! Il est très bénéfique pour l’apprentissage de l’équitation, l’amélioration de la position, je trouve qu’il devrait presque être obligatoire pour les cavaliers de CSO.

Lors de la saison 2019-20, je me suis qualifié très vite pour Lamotte : En 3 mois, j’avais déjà tous mes points. J’ai pu aborder les épreuves club 1 en hunter, cependant j’ai été arrêté dans mon élan par le confinement… L’édition 2020 du championnat de France a été annulée en raison du Covid.

cheval jumping cso

La saison suivante, 2020-21, s’est déroulée un peu sur le même schéma : Qualifié en 3 mois en CSO et en hunter, Lamotte a été annulé. En revanche, le CRE Ile de France a organisé un championnat régional en replacement, qui s’est déroulé à Fontainebleau entre 2 CSI organisés par Grand Prix Events. Nous avons donc eu accès à des installations, un parc d’obstacles et un environnement incroyables ! Nous terminons le championnat de CSO avec un sans faute (malgré une étrivière qui casse en réception du 4) le 1er jour, et 4 pts le 2ème jour, 4èmes par équipe. En hunter, après une 1ère place le 1er jour et une 5ème dans la maniabilité, nous sommes champions d’Ile de France 2021 !

En septembre 2021, ma coach quitte le club et est remplacée. Tout se passe bien, mes résultats sont de plus en plus réguliers malgré un hiver un peu compliqué. Je me qualifie en seulement 2 mois pour Lamotte, et vais donc y participer fin juillet en CSO club 1 avec Aubier et hunter club élite avec Triskell. Difficile de savoir à quoi s’attendre et comment se positionner, surtout en hunter, car j’ai quasiment toujours été seul engagé dans mes épreuves en club élite hunter en Ile de France…

cheval saut hunter

Peux-tu nous parler de tes chevaux actuels ?

Je monte en club, il s’agit donc de chevaux appartenant au club des Etangs de Meudon.

Aubier du Grand Pré est un hongre de 12 ans. Il a tourné jusqu’en 125 à un niveau international. C’est un cheval très gentil, au grand cœur. Il ne passe pas inaperçu lors des concours car suite à une uvéite, il est devenu borgne et porte un masque qui ressemble à des lunettes, pour le protéger des UV. Il adore sauter, et donne tout pour son cavalier. Je le monte en CSO.

Triskell du Chatillon est mon cheval de hunter, et mon cheval de cœur puisque je le monte depuis mes débuts en compétition. C’est un très grand cheval gris, de 14 ans, que j’ai monté de club 3 à club élite. Son équilibre est sa principale qualité en hunter, et devient son plus grand défaut en CSO, lorsqu’il doit s’adapter à un rythme un peu plus soutenu. Il donne beaucoup à son cavalier, et il est très sensible. Cela le rend parfois trop pressé d’exécuter les exercices, et il peut être intimidant au box où il n’est pas toujours aimable, probablement suite à de mauvaises expériences.

Quel est ton meilleur souvenir équestre ?

J’en ai en fait deux : Tout d’abord une très belle balade à la plage avec la jument que je montais à Deauville depuis mes 11 ans. Nous avons pu nous baigner, nager, et faire de belles galopades en lâchant tout !

J’ai aussi un souvenir très fort du championnat régional de hunter en 2021 avec Triskell, que j’ai remporté.

Qu’est-ce que le fait d’être ambassadeur va changer à ta saison ?

Tout d’abord, cela m’a permis de faire de belles rencontres, le groupe d’Ambassadeurs 2022 est super cool, c’est un plaisir de discuter avec tout le monde.

C’est aussi un moyen d’obtenir de la visibilité : Quand je me présente en concours tout en Cavalassur, ça interpelle les gens. Ça donne une petite adrénaline en plus, le fait de représenter la marque renforce l’envie de faire de bons résultats.

cheval jumping cso

Que serais tu…

Si tu étais un cheval Up to You*GFE, un cheval monté par Ramatou Ouedragogo, un cheval incroyable, magnifique, avec de super résultats en concours et une prestance digne de son statut d’étalon.

Si tu étais un cavalier Philippe ou Thierry Rozier. En plus de bien monter leurs chevaux, ils pratiquent une belle équitation, jolie à regarder, et sont très à l’écoute de leurs chevaux. Thierry Rozier partage aussi des tips sur Instagram, dans un état d’esprit vraiment sympa.

Si tu étais une qualité Être à l’écoute. Que ce soit des personnes (on me dit que je suis de bon conseil), ou des chevaux.

Si tu étais un défaut Je veux (trop) bien faire. Du coup j’ai tendance à en faire trop, ce qui ne m’avantage pas forcément et peut passer pour de l’orgueil, bien que ce ne soit pas le cas.

Si tu étais un concours Le Longines Deauville Classic, un CSI 3* organisé par Grand Prix Events au Pôle International de Deauville. C’est un super concours, très beau, avec du beau monde et des gens heureux de participer. Le Pôle est transformé à cette occasion, et n’a pas du tout son aspect habituel. Je suis régulièrement bénévole sur des concours de ce type, c’est un vrai plaisir.

Si tu étais un hobby La danse, et particulièrement la danse folklorique arménienne, que j’ai pratiquée pendant longtemps. J’adore ça !

Si tu étais un rêve Avoir ma structure équestre, une belle écurie de luxe, ce serait incroyable.

Retrouvez Raphaël sur TikTokInstagramFacebook.

Edité par Charlotte, le 2022-06-23

Partager l'article

Articles suggérés