Se connecter
Evénements

L'actu confinement

Edité par Charlotte, le 22/04/2020

Partager l'article
L'actu confinement

Nous vous l'avons indiqué, notre équipe reste totalement disponible en ces moments difficiles. Qu'en est il du reste de la filière équestre, qui subit certaines interdictions et approximations, ne permettant pas toujours de savoir ce qui est permis ou non?

Les centres équestres

Ces établissements accueillant du public sont fermés, il est interdit de s'y rendre à l'exception des salariés qui doivent veiller à la bonne santé des chevaux et poneys. Les centres équestres subissent de plein fouet les restrictions actuelles, qui les empêchent non seulement de vivre de leur travail, mais les mettent également dans une situation précaire en ce qui concerne l'entretien de leurs équidés. Plus d'entrées d'argent, mais de nombreuses bouches à nourrir... Le gouvernement a été alerté sur cette problématique, et s'est engagé à soutenir financièrement les centres équestres. D'autres initiatives ont également vu le jour, qu'il s'agisse de cavaliers de haut niveau, de la FFE ou encore des clubs eux même par le biais de cagnottes. Si vous souhaitez en tant que cavalier soutenir votre club, vous pouvez passer par l'une de ces solutions, ou encore renoncer au remboursement ou au rattrapage des cours que vous avez déjà réglés.

Si l'avenir est actuellement étudié par les autorités pour la reprise du sport d'une manière générale, le cas particulier de l'équitation est pour l'instant flou, et devrait se préciser dans les jours et semaines à venir.

Les écuries de propriétaires

Là aussi, ces établissements ne sont plus accessibles au public. A l'exception des professionnels déclarés (cavaliers professionnels, gérants) et du personnel salarié, impossible de se rendre dans son écurie, même pour aller donner une carotte à son cheval dans son pré. Si vous avez la responsabilité d'un ou plusieurs chevaux dans un pré, il est préconisé de déléguer leur entretien à la structure dont ils dépendent. Si, vraiment, personne ne peut prendre cette responsabilité vous pouvez utiliser l'attestation officielle proposée par le gouvernement, en cochant la case concernant les besoins liés aux animaux de compagnie, cependant il convient vraiment de limiter au maximum vos déplacements, d'autant plus que les verbalisations sont parfois aléatoires par rapport à ce motif. La FFE propose une foire aux questions dédiés aux cavaliers, et plus particulièrement aux propriétaires. Si vous êtes propriétaire de chevaux vivant sur votre lieu de confinement, vous n'êtes pas concerné par ces restrictions, à conditions de ne pas sortir de votre propriété.

Enfin, si votre cheval est en pension dans une écurie qui n'est pas en mesure de lui prodiguer les soins nécessaires, vous pouvez, en accord avec le gérant, venir vous même vous occuper de votre animal. Néanmoins, cette possibilité est réservée aux cas particuliers où l'écurie ne peut pas le faire, et votre venue sera soumise à un planning pour éviter au maximum les contacts entre propriétaires.

veterinaire cheval

Les vétérinaires

L'activité des vétérinaires, équins ou non, est actuellement réduite au minimum. Ceux-ci doivent être sollicités uniquement pour les urgences ou les actes ne pouvant être reportés. En cas de doute sur la santé de votre cheval, n'hésitez cependant pas à contacter votre vétérinaire: Il vous indiquera la marche à suivre, et interviendra s'il estime que c'est nécessaire. Pour ce qui est des vaccins, tout dépend de votre situation comme l'indique le RESPE dans un communiqué qui, en résumé, encourage à maintenir le calendrier de vaccination pour les chevaux de compétition et d'élevage.

Les maréchaux ferrants

farrier marechal ferrant

Si dans un premier temps il a été établi que les maréchaux de devaient plus intervenir sauf pour les urgences, il est vite apparu qu'il était impossible de reporter l'entretien classique des pieds (parage, ferrure) pendant plusieurs mois. Les maréchaux ont donc repris une activité quasi normale, chacun d'entre eux pouvant choisir d'intervenir ou pas en fonction de la situation. Ils doivent cependant adapter leur façon de travailler afin de respecter au maximum les gestes barrières.

Les autres professions médicales

Pour le moment, difficile d'établir une règle. D'une manière générale, les dentistes, ostéos, praticiens shiatsu et autres sont appelés à différer leur intervention si elle n'est pas urgente, et à prendre des mesures de protection (blouse, masque, gants...) pour les cas où il est indispensable de soigner le cheval.

Toutes ces préconisations évoluent de jour en jour. En cas de doute, n'hésitez pas à consulter les sites qui régissent les différentes professions (attention aux allégations formulées sur les réseaux sociaux, parfois inexactes ou fausses), à contacter les professionnels concernés ou, si vous êtes vous même professionnel, à utiliser l'une des lignes dédiées.

Edité par Charlotte, le 2020-04-22

Partager l'article