• 1Connexion
  • 2Votre profil
  • 3Validation

Sélectionnez votre choix

client

J'ai un compte client

intervenant

J'ai un compte intervenant équin

veterinaire

Vétérinaire agréé
1/3 Payant

clinique

Clinique agréée
1/3 Payant

carnetenligne

Professionnel
non agréé

ou je créé un compte

Email

Mot de passe Mot de passe oublié ?

Email


Créez un compte



Vos questions à Mathieu Lemoine

  • facebook
  • sommaire
vos-questions-a-mathieu-lemoine

Vos questions à Mathieu Lemoine

2016-09-02 | Concours, événements, sponsoring, salons

Nous vous avons donné l'opportunité de poser vos questions à Mathieu Lemoine, suite à ses récents succès avec Bart L. Voici le résultat de cette interview, menée par notre communauté!

Quel conseil donnerais-tu à un cavalier amateur qui voudrait se lancer ou progresser en complet ? Caroline

Avec du boulot, on peut atteindre de grandes choses, le plus important c’est d’être travailleur. Si on a un brin de talent par-dessus c’est encore mieux mais l’important c’est d’avoir de la ténacité et de ne jamais lâcher.

Quelle est la discipline que tu préfères dans celles du CCE ? Et si tu devais en pratiquer une autre (à part le CCE), laquelle choisirais-tu ? Mélanie

Le cross, évidemment et de loin. Si je devais en choisir une autre, ce serait l’hippique.

Quel parcours t’as permis d’accéder aux JO? Combien d’années de travail et quelles qualifications cela représente ? Véronique

D’une part il y a tout le boulot que je fais depuis maintenant 20 ans pour essayer d’être performant à cheval, et puis d’autre part ma rencontre avec Bart grâce à Jérôme Pechenard et Pierre Defrance [propriétaires du cheval]. Je monte le cheval depuis qu’il a 7 ans et demi, il en a 10 aujourd’hui. La qualification pour les JO se fait sur CCI 3*.

Qu’est ce qui t’as marqué le plus au village olympique, au niveau de l’ambiance et de la cohabitation avec les autres sportifs ? Raphaëlle

C’est très sympa de croiser les autres athlètes dans l’ascenseur, de manger à leurs côtés. Le grand jeu était de deviner quel sport pratiquaient les gens que tu croisais. Tony Parker a voulu faire un selfie avec moi (rires).

Qu’as-tu pensé de ce cross de Rio qui a vu chuter des cavaliers habitués au sans faute ? Comment expliques-tu les difficultés de certains ? Antoine

Le cross était dur, très dur, très éprouvant. On ne s’attendait pas à aussi fort. Tous étaient d’accord pour dire qu’ils n’avaient pas vu un cross aussi difficile depuis Sydney. On nous avait dit que le cross des JO était plutôt léger parce qu’il y avait de « petites » nations, mais là ça n’était pas le cas du tout. Beaucoup de dénivelés, beaucoup de technique, la chaleur… Tous les éléments étaient réunis pour faire un bon 4*, alors qu’on s’attend généralement à un niveau 3* sur cette échéance.

Les échecs de certains sont sûrement dus à la pression des Jeux, mais aussi celle qu’Astier [Nicolas] a pu mettre dès le début sur les autres : D’un point de vue stratégique c’était génial de pouvoir placer notre sans faute maxi en premier.

Astier a indiqué avoir perdu ses bottes à Rio et oublié son accréditation le jour du CSO. Et toi, as-tu des anecdotes, boulettes, souvenirs particuliers ce ces Jeux ? Bruno

Non, rien de particulier, Astier nous a bien fait délirer. J’en retiens surtout l’aventure humaine et l’esprit d’équipe qui nous a animés pendant toute la préparation et cette olympiade.

Depuis le début de la compétition, la France par équipe était bien partie. Cependant, qu'est-ce qui selon vous a fait la différence ? L'entraînement en amont, de très bons chevaux, la force d'esprit de l'équipe, le mental? Fanny

Un mélange de tous ces paramètres là. Un bon esprit d’équipe, la qualité des chevaux, l’entrainement… Et un peu de chance !

Quelles sont les retombées financières directes d’une médaille d’or ? Justine

Une prime de 50 000 €. Et une légion d’honneur !

Quels investissements prévois-tu avec cette prime ? Des vacances, des chevaux? Sarah

Des vacances… Et des chevaux !

Est-ce que cette victoire a engendré une plus grande notoriété/célébrité pour toi ? Hélène

C’est trop tôt pour le mesurer… Je ne pense pas que ça changera grand-chose.

Est-ce que cette victoire est la plus belle de ta carrière, ou y a-t-il une autre victoire qui t’a marqué ou pourrait te marquer encore plus ? Natacha

Oui, à ce jour c’est la plus belle de ma carrière, c’est sûr. Une autre victoire qui m’a marqué est celle avec Petrus au Lion d’Angers, c’était un beau moment. Qu’est ce qui pourrait être encore mieux ? Peut-être une victoire à Badminton. Mais à ce jour c’est bien cette médaille d’or à Rio qui constitue ma victoire la plus importante.

Quel est le cheval qui t’a le plus marqué dans ta vie de cavalier ? Chloé

Ca sera lui, Bart. Sans aucun doute.

Comment ça va ? Isa

Ca va, ça va ! Je suis super satisfait, heureux et tout ce qu’on peut imaginer, maintenant il faut repartir, il me tarde de me retrouver en concours à nouveau et de recroiser mes potes sur les terrains. L’exercice des médias n’est pas quelque chose que je maitrise particulièrement, je suis plus à l’aise à cheval.

Tu disais dans le portrait fait par Cavalassur il y a quelques semaines que les JO peuvent changer une carrière. Envisages-tu de nouveaux projets ? Charlotte

Oui, ça peut ouvrir beaucoup de portes. La reconnaissance, le regard des gens qui change, c’est sûr. En ce qui concerne mes projets, c’est un peu tôt pour répondre.

Vas-tu en profiter pour monter ta propre structure ? Denys

Non, ça n’est pas à l’ordre du jour.

Est-ce que l'on aura la chance de vous retrouver sur le terrain de Lignières début octobre? Jessica

Il y a de grandes chances, mais je ne sais pas encore trop. Je n’ai pas tout à fait organisé ma fin de saison, mais j’ai dans le viseur Lamotte Beuvron, les finales de Pompadour et le Lion d’Angers. Lignières, ça n’est pas impossible.