• 1Connexion
  • 2Votre profil
  • 3Validation

Sélectionnez votre choix

client

J'ai un compte client

intervenant

J'ai un compte intervenant équin

veterinaire

Vétérinaire agréé
1/3 Payant

clinique

Clinique agréée
1/3 Payant

carnetenligne

Professionnel
non agréé

ou je créé un compte

Email

Mot de passe Mot de passe oublié ?

Email


Créez un compte



L'entretien du matériel

  • facebook
  • sommaire
l-entretien-du-materiel

L'entretien du matériel

2016-10-10 | Prévention, matériel, conseils

Tout cavalier a forcément besoin d’utiliser plus ou moins de matériel pour monter à cheval. La propreté est indispensable pour éviter toutes sortes de problèmes allant du petit bobo à cause d’un frottement à la dermite provoquée par un tapis sale. La variété de matières qui existe aujourd’hui demande quelques connaissances de base pour entretenir au mieux son équipement afin d’en assurer la longévité mais aussi de préserver son cheval.

Les cuirs

Le filet, la selle, la sangle, le licol, les protections, les bottes… La plupart des pièces directement en contact avec le cheval lorsqu’il est monté sont en cuir. De très nombreux produits existent en sellerie pour entretenir le cuir, mais voici de quoi vous y retrouver :

- Le dégraissant : Comme son nom l’indique, il permet de débarrasser le cuir de toute trace de gras. Il peut être utile pour enlever un surplus de graisse (un cuir saturé s’abîme plus vite), ou pour nettoyer la saleté incrustée, y compris sur vos bottes. Pour ne pas risquer l’assèchement, il est conseillé de ne pas l’utiliser trop systématiquement.

- Le savon glycériné : Sous forme de pain ou de spray (plus pratique), il permet de nettoyer tout en hydratant. Il peut être utilisé quotidiennement pour les plus maniaques, ou au moins régulièrement pour entretenir le cuir.

- Le baume : Sous forme de crème ou de graisse, il va nourrir le cuir en profondeur et doit être utilisé sur du matériel propre. Cela permettra de l’assouplir durablement. Après avoir été appliqué (à la main, avec une éponge ou un chiffon) il faudra laisser pénétrer puis passer un coup de chiffon sec afin d’éliminer le surplus.

- Concernant les bottes, il est le plus souvent recommandé de ne pas les graisser pour éviter l’affaissement du cuir. Vous pouvez utiliser du cirage pour leur donner un coup de neuf (une fois propres, cependant).

Dans le cas d’un équipement vraiment très sale (boue par exemple), il est possible de passer un coup d’éponge voire de jet d’eau pour rincer le matériel. Il faudra toutefois le faire sécher en évitant une chaleur trop directe, et le nettoyer au savon puis graisser ensuite, car l’eau assèche beaucoup le cuir.

Les brosses

Le principal problème des brosses est le fait qu’elles peuvent transmettre des maladies de peau lorsqu’elles passent d’un cheval à un autre, ou lorsqu’un cheval déjà atteint est en cours de traitement (les brosses le recontaminent). De plus, par souci d’hygiène, il est préférable de les débarrasser des crins et poils morts puis de les désinfecter de temps en temps.

Pour ce faire, vous pouvez les faire tremper dans un seau d’eau additionnée d’un peu de javel. Pour les brosses fragiles (poils), qui risqueraient de décolorer ou de s’abimer, il est possible de remplacer la javel par du vinaigre ou du savon de Marseille. Dans tous les cas, il faudra ensuite bien les rincer et les faire sécher.

Les éponges sont souvent utilisées pour nettoyer des endroits où les bactéries sont nombreuses, il faut donc les nettoyer (désinfectant ou lave-linge) et les remplacer régulièrement.

Les textiles

Tapis, couvertures, bandes, bonnets, chemises… sont en contact direct avec la peau du cheval. Il est donc nécessaire de les laver régulièrement pour en retirer la sueur et la poussière qui finissent par former des plaques et irritent la peau.

De nombreuses selleries proposent le lavage des articles textiles.

Si vous souhaitez les laver chez vous, assurez-vous tout d’abord que votre machine a la contenance adéquate (une couverture 400g fait à peu près le même volume qu’une couette 2 places !). Faites également attention à retirer un maximum de poils pour préserver votre lave-linge (des brosses spécifiques existent, avec des poils en caoutchouc, et sont très efficaces). Enfin, sachez qu’il existe des « sacs de lavage », dans lesquels vous pouvez placer votre équipement équestre avant de le mettre à la machine. Ils permettent un lavage normal tout en gardant les poils restants à l’intérieur, et donc en préservant votre linge pour les machines futures.

Soyez attentifs à d’éventuelles réactions de votre cheval à un tapis propre : Il pourrait être allergique ou simplement sensible à votre lessive, auquel cas vous devrez soit en changer, soit faire vos machines à l’eau…

Le mouton

Cas particulier, le mouton doit être nettoyé avec précautions. A la main avec une lessive adaptée, ou à la machine en cycle laine avec une lessive spéciale laine. Pour ne pas qu’il s’aplatisse trop, vous pouvez placer 2 ou 3 balles de tennis dans le tambour, elles maintiendront le gonflant de vos affaires (y compris les tapis épais).

A la sortie il faudra soit laisser sécher à l’air libre puis brosser, soit sécher au sèche-cheveux.

Les protections

A part lorsqu’elles sont en cuir, un coup de brosse ou de jet pour enlever le sable, la boue ou les poils suffira.  Pour un nettoyage plus poussé, certains n’hésitent pas à les passer en machine (on conseille alors de les mettre dans une vieille taie d’oreiller ou un sac de lavage pour éviter les rayures). On peut également passer un coup de cirage, qui les fera briller !

Il existe de petites brosses avec des poils fins et métalliques permettant d’extraire les poils et fibres des scratches.

 

Nous avons fait le tour de l’équipement de base. Gardez à l’esprit qu’un équipement propre est plus confortable et diminue les risques de blessures pour votre cheval, il est donc important de veiller au bon entretiens de vos affaires.