• 1Connexion
  • 2Votre profil
  • 3Validation

Sélectionnez votre choix

client

J'ai un compte client

intervenant

J'ai un compte intervenant équin

veterinaire

Vétérinaire agréé
1/3 Payant

clinique

Clinique agréée
1/3 Payant

carnetenligne

Professionnel
non agréé

ou je créé un compte

Email

Mot de passe Mot de passe oublié ?

Email


Créez un compte



Ambassadeurs 2017: Nathalie

  • facebook
  • sommaire
ambassadeurs-2017-nathalie

Ambassadeurs 2017: Nathalie

2017-01-24 | Portraits cavalassur, partenaires, cavaliers

Nathalie a 34 ans et travaille dans un domaine qui n’a pas grand-chose à voir avec les chevaux puisqu’elle est assistante commerciale dans l’éclairage public. Cela ne l’empêche pas, bien au contraire, d’évoluer avec succès dans la discipline du dressage. Pas forcément celle qui l’a attirée lors de ses débuts à cheval, mais celle qu’elle pratique désormais avec application grâce à sa jument Vicky d’Horset. Basée dans l’Oise, près de Chantilly, Nathalie représente la région Hauts de France à la suite du Casting Amateur Cavalassur.

Nathalie, peux-tu nous rappeler ton parcours équestre ?

Lorsque j’ai eu 6 ans j’ai commencé à monter à poney à la Société d’Equitation de Paris. Un peu plus tard, étant à l’aise dans les sports collectifs, j’ai souhaité trouver une autre approche du cheval passant par la cohésion et l’esprit d’équipe, et j’ai commencé à pratiquer le horse-ball au centre UCPA de la Courneuve en 2000. Je suis devenue à la même époque propriétaire de Flicka, une ponette avec laquelle je pratiquais le horse-ball donc, mais aussi le dressage et le concours complet.

Ayant progressé j’ai ensuite fait l’acquisition aux Ecuries de la Mairerie à Angers d’Odyssée de la Mouline, mon deuxième poney, avec lequel j’ai pu faire des épreuves plus élevées. J’ai notamment été vice-championne de France club 1 dressage en 2012 au Meeting des Propriétaires, puis participé à des épreuves amateur avec lui puisque, contrairement à Flicka, ses papiers nous le permettaient.

Chez Eddy Sans chez qui nous évoluions alors, j’ai fait la connaissance de Vicky d’Horset. Elle avait 4 ans et était plutôt destinée au concours complet, cependant Eddy me l’a proposée car elle n’était pas particulièrement enthousiasmée par l’idée de sauter du fixe et que ses papiers orientés dressage en faisaient une candidate sérieuse pour la discipline.

Désormais, Vicky et moi travaillons chez et avec Myriam Kusters (Ecuries K&T), cavalière et coach de dressage à Chaumontel, à la frontière entre l’Oise et le Val d’Oise.

Peux-tu nous parler de ton cheval actuel?

Vicky est une jument selle français de 8 ans. J’en ai fait l’acquisition avec l’idée de faire avec elle des concours de dressage et CSO, mais elle s’est avérée très puissante sur les barres. J’ai donc axé mon travail sur le plat, et au fil du temps Vicky s’est révélée en dressage avec Myriam. Avec son aide, nous avons donc tourné sur le circuit jeunes chevaux, avec une participation à la finale dans son année de 6 ans, qui s’est soldée par un beau classement à la 8ème place.

En 2016 les performances se sont enchainées, avec notamment un titre de championne de France au meeting des propriétaires en amateur 3 senior dressage. Titre qui m’a encouragée à participer au championnat de France de dressage, au Mans, où le niveau est très élevé. Le résultat a été une bonne surprise puisque nous terminons 7èmes sur 35, alors que nous ne déroulions le grand prix amateur 3 que pour la 3ème fois ! Enfin, nous avons terminé la saison au Salon du cheval de Paris, 3ème du GP am 3, 2èmes de la libre am 3.

Vicky n’a pas forcément le physique du cheval de dressage idéal, mais ce petit inconvénient est compensé par son mental extraordinaire. Elle aime travailler, elle semble chercher à faire plaisir à son cavalier, même quand l’exercice est difficile. Elle est attachante et câline, agréable à vivre. Et en concours, elle joue très bien le jeu de la représentation, elle est très connectée à moi et sait se mettre en valeur sans trop en faire.

Quels sont tes objectifs pour la saison 2017 ?

Après avoir commencé les épreuves amateurs 2 fin 2016, je souhaite poursuivre dans cette catégorie avec, en ligne de mire, le Meeting des Propriétaires. Nous allons donc certainement sortir sur les reprises amateur 2 imposée A et préliminaires, qui sont celles demandées pour ce championnat. Si le Meeting se déroule bien, et si Vicky est techniquement prête, je n’exclue pas de participer au championnat de dressage au Mans en amateur 2.

En parallèle, nous allons continuer à travailler les changements de pied pour que, une fois bien acquis, nous puissions nous essayer à quelques reprises amateur 1.

Nous sortirons toute l’année sur des concours de la région (sud Picardie, Ile de France), et notamment aux étapes support du Grand National de Jardy, Compiègne et Lamotte Beuvron.

A plus ou moins long terme, l’idée serait d’être performantes sur les grosses reprises amateur 1, puis si Vicky y est apte, amateur élite jusqu’au niveau Saint Georges, le graal de nombreux cavaliers de dressage !

Quel est ton meilleur souvenir équestre ?

Je me souviendrai longtemps d’une reprise en particulier : Au Touquet, en août 2015, il me manquait une qualification pour avoir le droit de participer à la finale des cycles libres à Saumur. J’ai eu l’occasion de me préparer avec Anne-Flore Bourbier, spécialisée dans le coaching mental. Tout s’est déroulé parfaitement, la jument était tellement connectée… Quand la reprise s’est terminée, j’ai salué, lâché mes rênes… Et me suis mise à pleurer sur la piste !

Qu’est-ce que le fait d’être ambassadeur va changer à ta saison ?

J’ai le sentiment que si Cavalassur me fait confiance, c’est que je peux moi aussi me faire confiance. Cette opportunité de représenter une société, une marque, me permet de renforcer ma confiance en moi et m’apporte un sentiment de force grâce à l’attention que Cavalassur peut porter sur moi.

As-tu un conseil, une astuce, un porte-bonheur à partager avec notre communauté ?

J’ai une astuce pour avoir un cheval bien brillant le jour d’un concours : La veille, je vaporise un peu de spray lustrant sur Vicky avant de la couvrir avec une chemise. Grâce aux mouvements de la jument, la chemise va mécaniquement lustrer tous ses poils, avec un résultat bien homogène.

Retrouvez Nathalie et Vicky sur la page Facebook Initiales JB, celle de Nathalie, ou sur Instagram.